[X]

Fermer Information sur la recherche Recherche avancée dans le répertoire des orgues

Expression cherchée : (Numéro d'opus, facteur, jeux, combinaisons, historique, etc.)
Claviers
Peu importe
Un seul
Deux
Trois
Plus de trois
Jeux
Peu importe
20 et moins
20 à 30
30 et plus
Année de fabrication
Toutes
1800 - 1900
1900 - 1920
1920 - 1960
1960 et plus
Facteur
Peu importe
Casavant Frères
Eusèbe Brodeur
Mitchell
Möller
Odilon Jacques
La Cie d'Orgues Canadienne
Orgue Providence inc.
Pels & Zoon
Poitras
MRCRimouski-Neigette
MUNRimouski

Église Sainte-Cécile du Bic

L'église

Avant 1829, les seigneuries du Bic et de Rimouski ne formaient qu'une seule et même mission. Le 15 juin 1829, une requête est envoyée à Mgr. Bernard-Claude Panet, évêque de Québec, pour obtenir l'érection canonique de la paroisse du Bic. Le 27 août 1829, l'évêque mandate l'abbé Pierre Béland, curé de l'Isle-Verte, pour convoquer une assemblée et vérifier les faits énoncés dans la requête et de dresser un procès-verbal. Cette rencontre est fixée au 11 décembre 1829. Dans un décret daté du 18 février 1830, la paroisse Sainte-Cécile est canoniquement érigée. En attendant la construction d'une église et la nomination d'un curé, c'est le curé de Rimouski, l'abbé Michel Ringuet, qui dessert la paroisse de 1830 à 1833, suivi par l'abbé Thomas Destroismaisons, de 1833 à 1850.

Le 15 février 1849, les paroissiens mettent en marche le projet de construire une église. Le 11 mars 1850, un contrat est signé avec Pierre Bélanger, de Saint-Simon, pour la construction de l'église. Pendant que l'église est en voie de construction, le 11 septembre 1850, les paroissiens font une demande pour la nomination d'un curé auprès de Mgr Pierre-Flavien Turgeon, administrateur du diocèse de Québec. L'église est bénite le 17 novembre 1850 lors de la première messe célébrée dans l'église par le premier curé, l'abbé Lazare Marceau.

À la suite d'un décret émis par les autorités religieuses, le 13 août, 1869, les paroissiens décident d'agrandir l'église et de construire une nouvelle sacristie. Le 26 avril 1883, un carillon de 3 cloches est installé au clocher.

Dans la nuit du 17 au 18 août 1890, l'église devint la proie des flammes, tout fut consumé. L'église était assurée pour 8 400$. À partir du 7 septembre 1890, les offices religieux eurent lieu dans une bâtisse jusque là utilisée comme résidence et boutique. Dès le 27 septembre 1890, les paroissiens présentent une requête à l'évêché pour la construction d'une nouvelle église et d'une sacristie. Les services de l'architecte David Ouellet sont retenus.

Le permis de construction est accordé le 24 novembre 1890. La nouvelle église aura environ 150 pieds de longueur sur 60 pieds de largeur, et 34 pieds au-dessus des lambourdes, avec portail tourné du côté nord-ouest. La nouvelle sacristie aura environ 60 pieds de longueur sur 40 pieds de largeur et placée en arrière de la nouvelle église. Les travaux préliminaires de la nouvelle église débutent à la fin de juin 1891. Le contrat de construction est confié à Joseph Gosselin, de Lévis, et signé le 1er juillet 1891 pour la somme de 22 100$. Les travaux de fondations, sous la supervision de Hilaire Bernard, débutent le 13 août 1891. La pierre angulaire est bénite le 29 septembre 1891 par Mgr André-Albert Blais, coadjuteur de l'évêque de Rimouski. La première messe dans la nouvelle église, est célébrée le 13 novembre 1892 par le chanoine Charles-Alphonse Carbonneau, curé de la paroisse. La nouvelle église est bénite le 6 août 1893.

Le 30 octobre 1898, une requête est expédiée à Mgr André-Albert Blais, évêque de Rimouski, pour obtenir la permission d'exécuter la décoration intérieure de l'église. Sur réception de l'approbation, un contrat est signé avec l'entrepreneur J. Gosselin, de Lévis, pour la somme de 11 018$.

Le 20 octobre 1940, un contrat est accordé à Jean Belzile, entrepreneur peintre de Trois-Pistoles, pour un montant de 6 900$ pour la restauration de l'église et de la sacristie. L'église fut consacrée le 21 août 1955 par Mgr. Charles-Eugène Parent, archevêque de Rimouski.

Visiter cette église sur le répertoire des lieux de culte



Interprète : Marc d'Anjou
Oeuvre : Choral varié sur le "Veni Creator"
Compositeur : Maurice Duruflé

Interprète: Hélène Béland
Oeuvre: Prélude en Do mineur
Compositeur: Jean-Sébastien Bach

Extraits musicaux - Concert d'orgue et de chants anciens (18 juin 2005)






Contact / Propriétaire

Fabrique Sainte-Cécile-du-Bic
88, Place de l'Église
Le Bic (Québec)
G0L 1B0

Téléphone : 418 736-4309
Télécopieur : 418 736-4062
fabriquedubic@cgocable.ca

Informations de fabrication

Facteur : Casavant Frères
Année de fabrication : 1915
Numéro d'opus : 628

Composition de l'instrument

Nombre de claviers : 3
61 notes (CC - c```)
Pédalier radiant-concave à 30 notes (CC - f`)

Transmission

Action des claviers : Électrique
Sommiers :Électro-pneumatique
Tirage des jeux : Électro-pneumatique
Nombre total de jeux : 25
Grand orgue (6)
 
Montre
8 '
Flûte double 
8 '
Prestant
4 '
Quinte
2 2/3 '
Doublette
2 '
Fourniture (3 reprises)
IV
Récit (9)
(expressif)
Bourdon (extension)
16 '
Bourdon
8 '
Viole de gambe
8 '
Voix céleste
(à partir du 2e Do)
8 '
Flûte harmonique 
4 '
Octavin  
2 '
Plein jeu (2 reprises)
III
Cornet
II
Hautbois
8 '
Tremblant
 
Positif (5)
 
Bourdon
8 '
Flûte
4 '
Gemshorn
2 '
Larigot
1 1/3 '
Cromorne
8 '
Tremblant

Pédalier (5)
 
Bourdon
(extension)
16 '
Flûte
16 '
Bourdon
8 '
Montre
8 '
Octave (extension de la montre)
4 '

Accouplements
 
Récit
4
GO
4
Récit/GO
8-4
Positif/GO

Récit/Positif
8-4
Récit/Ped
8-4
GO/Ped

Positif/Ped

Combinaisons et autres caractéristiques

Dimensions des buffets

Hauteur :
Largeur :
Profondeur :
Combinateur mécanique
Au pédalier :
  • Au récit et Pos : 3
  • Au GO et Ped : 3
  • GO/Ped (réversible)
Crescendo

1
medias/albums/IMG_6937.JPG
2
medias/albums/IMG_6942.JPG
3
medias/albums/IMG_6953.JPG
4
medias/albums/IMG_6940.JPG

L'orgue

En 1878, un orgue est acheté, au coût de 1 000$ de Israël Landry, de Saint-Jean (Nouveau-Brunswick). On ne sait pas s'il s'agit d'un facteur d'orgues ou d'un intermédiaire pour la transaction. L'instrument est béni par Mgr. Jean Langevin, évêque de Rimouski, le 21 décembre 1878. Cet instrument fut détruit lors de l'incendie de l'église en 1890.

Le 28 février 1915, la paroisse décide d'acquérir un nouvel orgue et d'y consacrer la somme de 3 000$ à même ses surplus. La requête est acceptée par l'évêché le 2 mars 1915 et le contrat est signé, le 12 mars 1915, avec Casavant Frères, pour un orgue de 23 jeux répartis sur trois claviers et pédalier, au montant de 5 000$.

L'instrument est béni par le curé de la paroisse, l'abbé J. Henri Lavoie, le 11 novembre 1915. Une somme de 310$ est consacrée à l'achat d'un moteur à gazoline pour alimenter l'orgue en vent. Ce moteur sera remplacé, le 5 mai 1921, par un moteur électrique.

En 1982, la maison Guilbault-Thérien exécuta d'importants travaux, notamment une révision complète du matériel sonore, incluant l'ajout de deux jeux.

Source des textes : Orgues au Québec
Date de l'inspection : 18 octobre 2011
Mentions légales  •  Plan du site
Tous droits réservés © 2022 - Les Amis de l'Orgue de Drummond inc.