[X]

Fermer Information sur la recherche Recherche avancée dans le répertoire des orgues

Expression cherchée : (Numéro d'opus, facteur, jeux, combinaisons, historique, etc.)
Claviers
Peu importe
Un seul
Deux
Trois
Plus de trois
Jeux
Peu importe
20 et moins
20 à 30
30 et plus
Année de fabrication
Toutes
1800 - 1900
1900 - 1920
1920 - 1960
1960 et plus
Facteur
Peu importe
Casavant Frères
Eusèbe Brodeur
Mitchell
Möller
Odilon Jacques
La Cie d'Orgues Canadienne
Orgue Providence inc.
Pels & Zoon
Poitras
MRCKamouraska
MUNSaint-Pascal-de-Kamouraska

Église Saint-Pascal

L'église

En 1700, le seigneur Charles Aubert de la Chesnaye donne la seigneurie de Kamouraska à son fils, Louis Aubert du Forillon. En 1709, un premier prêtre est affecté à la desserte des habitants de Kamouraska qui, jusque là dépendaient de la paroisse de Riviêre-Ouelle, plus à l'ouest. Une première église est alors construite et dédiée à Saint-Louis.

En 1714, la paroisse de Kamouraska est érigée canoniquement. Le curé, en plus de sa paroisse, doit desservir les colons jusqu'à Rimouski, situé à environ 160km (100 miles) plus loin. La construction d'une seconde église débute en 1727 et sera utilisée jusqu'en 1793 année où la troisième église pendra la relève à l'emplacement actuel.

Comme l'intérieur des terres se peuple et qu'une partie des habitants se trouve désormais assez éloignée de l'église, une deuxième paroisse est érigée sur le territoire de la seigneurie. Ainsi, en 1867, on assiste à la création de la paroisse Saint-Pascal afin de desservir adéquatement la moitié sud de la seigneurie. Son nom évoque celui du seigneur Pascal Taché.

L'édifice, conçu par l'architecte Jean-Baptiste Hébert, est de forme rectangulaire avec choeur en saillie et abside en hémicycle. La façade et les murs extérieurs sont de pierre. La nef comprend trois vaisseaux et se termine, à l'arrière, par deux tribunes. Les murs intérieurs sont recouverts de plâtre et sa voûte, en arc de plein cintre, est faite de bois. À la suite du séisme de 1879 qui fit tomber les deux clochers de l'église, le sculpteur Louis Jobin fut mandaté afin de réaliser quatre statues d'anges, à savoir Gabriel, Michel, Raphaël et Uriel. Malheureusement, un autre tremblement de terre, survenu en 1925, détruisit celle d'Uriel laquelle fut remplacée par une oeuvre d'Auguste Dionne. Ces statues, qui ornèrent longtemps les quatre coins du nouveau clocher, sont maintenant logées à l'intérieur de l'église.

Visiter cette église sur le répertoire des lieux de culte

Contact / Propriétaire

Fabrique Saint-Pascal-de-Kamouraska
495, rue Taché
Saint-Pascal (Québec)
G0L 3Y0

Téléphone : 418 492 6345
Télécopieur : 418 892 6346

Informations de fabrication

Facteur : Casavant Frères
Année de fabrication : 1964
Numéro d'opus : 2747

Composition de l'instrument

Nombre de claviers : 3
56 notes (CC - g```)
Pédalier radiant-concave à 32 notes (CC - g`)
Nombre de rangs : 45

Transmission

Action des claviers : Mécanique
Sommiers :Sommier à coulisses mécaniques
Tirage des jeux : Mécanique
Nombre total de jeux : 29
Grand orgue (8)
 
Quintaton
16 '
Montre 
8 '
Flûte à cheminée
8 '
Prestant
4 '
Doublette
2 '
Fourniture 1 1/3'
VI
Cornet
V
Trompette
8 '
Récit (6)
(expressif)
Salicional
8 '
Flûte bouchée
8 '
Flûte conique
4 '
Flûte à bec
2 '
Sesquialtera
II
Voix humaine
8 '
Tremblant
 
Positif (8)
 
Bourdon
8 '
Prestant 
4 '
Nazard
2 2/3 '
Doublette
2 '
Tierce
1 3/5 '
Larigot
1 1/3 '
Cymbale 1/2'
IV
Cromorne
8 '
Pédalier (7)
 
Montre
16 '
Soubasse
16 '
Principal
8 '
Soubasse
8 '
Octave
4 '
Fourniture 2'
IV
Bombarde
16 '

Accouplements
 
Pos/GO

Récit/GO
Récit/Pos

GO/Ped

Pos/Ped

Récit/Ped

Combinaisons et autres caractéristiques

Dimensions des buffets

Hauteur :
Largeur :
Profondeur :
Combinateur mécanique ajustable au pédalier
Généraux : 3
1
medias/albums/IMG_7765.JPG
2
medias/albums/IMG_7768.JPG
3
medias/albums/IMG_7769.JPG
4
medias/albums/IMG_7775.JPG
5
medias/albums/IMG_7771.JPG

L'orgue

En 1964, la jeune équipe du département de traction mécanique de Casavant Frères, dirigée par Lawrence I. Phelps, et à laquelle vient de se joindre Hellmuth Wolff, qui fera sa marque dans la facture québécoise, se voit confier le contrat de l'orgue.

Les premiers instruments contruits par cette équipe sont plutôt de conception germanique, mais poussée par une jeune école d'orgue qui remet à l'honneur le répertoire classique français, il faut être en mesure de concevoir un instrument capable de jouer Bach et Couperin.

Le devis d'Antoine Bouchard veut renouer avec la tradition silbermanienne, esthétique d'heureux compromis entre les factures allemande et française avec des anches et des cornets timbrés à la française, des principaux légèrement flûtés et des mixtures cymbalisantes. Il faut noter que c'est la première fois que l'on revient aux anches françaises (tailles selon Dom Bédos) chez Casavant. Cependant, l'on n'est pas encore tellement aux tailles et à l'harmonisation française des jeux à bouche. Mais c'était déjà un grand pas de franchi dans le renouveau de la facture québécoise des années 1960.

Helmuth Wolff fut responsable sur le plan technique et le mécanisme de l'orgue ainsi que dans les tailles, conçues conjointement par Wolff et Phelps.

L'orgue est inauguré le 28 juin 1964 par Antoine Bouchard.

Source des textes: Orgues au Québec
Date de l'inspection : 11 novembre 2011
Mentions légales  •  Plan du site
Tous droits réservés © 2017 - Les Amis de l'Orgue de Drummond inc.