[X]

Fermer Information sur la recherche Recherche avancée dans le répertoire des orgues

Expression cherchée : (Numéro d'opus, facteur, jeux, combinaisons, historique, etc.)
Claviers
Peu importe
Un seul
Deux
Trois
Plus de trois
Jeux
Peu importe
20 et moins
20 à 30
30 et plus
Année de fabrication
Toutes
1800 - 1900
1900 - 1920
1920 - 1960
1960 et plus
Facteur
Peu importe
Casavant Frères
Eusèbe Brodeur
Mitchell
Möller
Odilon Jacques
La Cie d'Orgues Canadienne
Orgue Providence inc.
Pels & Zoon
Poitras
MRCRimouski-Neigette
MUNSaint-Anaclet-de-Lessard

Saint-Anaclet

L'église

L'église de Saint-Anaclet-de-Lessard, citée monument historique, est un lieu de culte de tradition catholique érigé en 1857 et 1858 et agrandi de façon importante en 1911 et 1912. D'architecture éclectique, l'église en brique rouge présente un plan très articulé dont une large façade en saillie, une nef rectangulaire, un transept étroit et peu saillant et se termine par un choeur plus étroit à chevet plat. Une sacristie en brique rouge est implantée dans le prolongement du choeur, et elle adopte un plan en croix latine. La façade de l'église se distingue par sa tour centrale demi-hors-oeuvre et son fronton interrompu par la tour. L'église fait partie d'un ensemble institutionnel comprenant un presbytère (cité monument historique), un cimetière et un monument du Sacré-Coeur. Elle est située en bordure de la rue principale du noyau villageois de la municipalité de Saint-Anaclet-de-Lessard.

La valeur patrimoniale de l'église de Saint-Anaclet-de-Lessard repose sur son intérêt architectural. Érigée en 1857 et 1858, elle est agrandie de façon importante en 1911 et 1912. L'église témoigne d'une pratique courante au tournant du XXe siècle, soit l'agrandissement de lieux de culte existants, en raison principalement de l'augmentation de la population. L'église de Saint-Anaclet-de-Lessard connaît une augmentation majeure de son volume d'origine par l'ajout d'une nouvelle façade en saillie sur la nef, l'addition d'un léger transept et la prolongation de la sacristie. Ces transformations se font sous l'influence de l'architecture éclectique aussi associée au tournant du XXe siècle. Les églises relevant de cette influence se démarquent par leur monumentalité, leur architecture élaborée et leurs techniques de construction souvent nouvelles. Le courant éclectique permet la conception d'édifices nouveaux à partir d'une réinterprétation libre des styles du passé. Ainsi, les travaux de l'église de Saint-Anaclet-de-Lessard témoignent de l'éclectisme par les emprunts à diverses influences stylistiques et sa façade très animée obtenue grâce aux jeux de reliefs et de polychromie de la brique. L'église de Saint-Anaclet-de-Lessard est un exemple d'architecture éclectique du tournant du XXe siècle.

La valeur patrimoniale de l'église de Saint-Anaclet-de-Lessard repose aussi sur son association avec l'architecte David Ouellet (1844-1915). Ce dernier est responsable des travaux d'agrandissement de l'église de Saint-Anaclet-de-Lessard. Formé à Québec par l'architecte-sculpteur François-Xavier Berlinguet (1830-1916), Ouellet consacre sa carrière à l'architecture religieuse et oeuvre principalement dans l'est du Québec. L'église de Saint-Anaclet-de-Lessard s'inscrit dans ses nombreuses réalisations au Bas-Saint-Laurent, dont l'église de Notre-Dame-de-Liesse (1877-1880) de Rivière-Ouelle, l'église de Notre-Dame-des-Neiges (1882-1887) de Trois-Pistoles, une oeuvre phare et très éclectique dans la production de David Ouellet et la nouvelle façade de l'église de Sainte-Luce (1914, classée monument historique).

La valeur patrimoniale de l'église de Saint-Anaclet-de-Lessard repose également sur son intérêt historique. Elle témoigne de l'établissement de la communauté de Saint-Anaclet-de-Lessard et de son évolution. Concédée en 1696, à Pierre Lessard, la seigneurie n'est guère occupée avant 1810. Les premiers habitants qui s'y installent sont disséminés sur le territoire. En raison de leur éloignement des centres de peuplement voisins, soit Sainte-Luce et Saint-Germain, ils réclament la création d'une paroisse distincte. Dès 1854, quelques familles signent une convention s'engageant à construire à leurs frais une église et un presbytère. Les autorités religieuses établissent une mission en 1857 et promulguent l'érection canonique de la paroisse en 1858, sous le vocable de Saint-Anaclet. L'église actuelle est mise en chantier, tout comme le presbytère qui est aménagé à partir d'une maison existante. Ces édifices religieux sont épargnés par l'incendie de 1945 qui détruit une partie du village. L'église est un témoin privilégié de l'histoire de Saint-Anaclet-de-Lessard.

Source: Municipalité de Sainte-Anaclet-de-Lessard, 2008

Visiter cette église sur le répertoire des lieux de culte

Contact / Propriétaire

Fabrique de Saint-Anaclet
23, rue Principale Est
Saint-Anaclet-de-Lessard (Québec)
G0K 1H0

Téléphone : 418 723-2883
Télécopieur : 418 723-7458

Informations de fabrication

Facteur : Casavant
Année de fabrication : 1920
Année d'installation : 1921
Numéro d'opus : 868

Composition de l'instrument

Nombre de claviers : 2
61 notes (CC - c```)
Pédalier radiant-concave à 32 notes (CC - g`)

Transmission

Action des claviers : Électrique
Sommiers :Électro-pneumatique
Tirage des jeux : Électro-pneumatique
Nombre total de jeux : 18
Grand-orgue (7)

Bourdon (1ère octave venant du pédalier)
16 '
Montre
8 '
Flûte à cheminée
8 '
Prestant
4 '
Doublette
2 '
Mixture
II
Trompette
8 '
Récit (8)
(expressif)
Bourdon
8 '
Principal
8 '
Viole de gambe
8 '
Voix céleste (à partir du 2e Do)
8 '
Violina
4 '
Flûte harmonique
4 '
Hautbois
8 '
Voix humaine
8 '
Trémolo

Pédalier (3)
 
Bourdon
16 '
Flûte ouverte
16 '
Flûte douce
8 '
Autres
 
Récit
16-4
GO
4
Récit/GO
16-8-4
Récit/Ped
 
GO/Ped
 
Souffleur
Inactif

Combinaisons et autres caractéristiques

Dimensions des buffets

Hauteur : 16 pieds
Largeur : 20 pieds
Profondeur : 12 pieds
Combinateur électro-pneumatique
Au pédalier :
  • Au récit : 3
  • Au GO et Ped : 4
  • GO/Ped (réversible)
Crescendo
1
medias/albums/IMG_6899.JPG
2
medias/albums/IMG_6897.JPG
3
medias/albums/IMG_6890.JPG
4
medias/albums/IMG_6892.JPG

L'orgue

Acheté le 24 avril 1920, au coût de 6 280 $, l'orgue fût installé le 18 juillet 1921, sept ans après l'inauguration de la nouvelle église, par le Rév. Joseph-Adelme Lavoir. En 1984, l'orgue fut restauré (recuirage complet) par la maison Guilbault-Thérien Inc.

De légère modification furent apportées au printemps 2004 sous la cure de M. Hermel Lahay pour un coût de 8 260 $. Les principaux changements furent les suivent : Mélodie 8' devient Flûte à cheminée 8', Dulciane 8' devient un Doublette 2' et le Bourdon 16' au GO est complété à l'octave inférieur (emprunt au bourdon 16' du pédalier).

D'esthétique romantique et muni d'une soufflerie d'une puissance étonnante, l'orgue sonne avec beaucoup de brillance. Le buffet comporte de plates-faces latérales de 7 tuyaux muets, ainsi qu'une section centrale composée de 15 tuyaux entourés de 5 plus gros tuyaux de chaque côté (Montre). Ces tuyaux, chantants ou muets, sont peints et décorés de fines dorures.

Texte emprunté à M. Jacques Dione
Date de l'inspection : 13 octobre 2011
Mentions légales  •  Plan du site
Tous droits réservés © 2017 - Les Amis de l'Orgue de Drummond inc.