[X]

Fermer Information sur la recherche Recherche avancée dans le répertoire des orgues

Expression cherchée : (Numéro d'opus, facteur, jeux, combinaisons, historique, etc.)
Claviers
Peu importe
Un seul
Deux
Trois
Plus de trois
Jeux
Peu importe
20 et moins
20 à 30
30 et plus
Année de fabrication
Toutes
1800 - 1900
1900 - 1920
1920 - 1960
1960 et plus
Facteur
Peu importe
Casavant Frères
Eusèbe Brodeur
Mitchell
Möller
Odilon Jacques
La Cie d'Orgues Canadienne
Orgue Providence inc.
Pels & Zoon
Poitras
MRCKamouraska
MUNSainte-Hélène

Église Sainte-Hélène

L'église

Le visiteur qui aperçoit l'église de Sainte-Hélène pour la première fois ne manque pas d'être impressionné par cet édifice. Construction massive en bois, sans hauteur, flanquée de deux tours et d'un bas clocher, elle ne ressemble en rien à la plupart des églises en pierre de la région, aux constructions élancées, dont les clochers visent les nuages.

Une chapelle fut construite avant l'église actuelle. Joseph Morin, charpentier et menuisier de Saint-André, est engagé le 29 mai 1847 pour bâtir l'édifice. La construction de cette chapelle est toujours inachevée en 1970 et on choisit alors d'effectuer des nouveaux travaux afin de transformer l'édifice actuel en église. La soumission de François Soucy, menuisier de Saint-Pascal, est retenue par les Fabriciens. Le 1er avril 1874, le coût total des travaux s'élève à 2 304,29$ dont il ne reste que 217,23$ à payer. Et désormais, on ne parle plus de la chapelle, mais de l'église.

En 1923, l'église de Sainte-Hélène subit une réparation complète, voire même une transformation majeure. On change la forme du toit que l'on recouvre de planches puis de tôles. Le clocher est redressé et recouvert de tôle. Les murs extérieurs sont lambrissés en amiante. Les tours sont complètement transformées. Un portique est fait. Et bien d'autres travaux sont entrepris pour un coût total de 11 000$.

En 1982, le sous-sol et l'entrée de la sacristie sont rénovés. L'année suivante c'est au tour de la façade. Tous ces contrats de 1982-1983, plus certains travaux mineurs additionnels, coûtent plus de 218 000$. En 1985 et 1987, on continue la restauration avec le remplacement de toute la tuyauterie puis une restauration majeure du jubé.

Visiter cette église sur le répertoire des lieux de culte

Contact / Propriétaire

Fabrique de Sainte-Hélène
699, rue du Couvent,
Sainte-Hélène-de-Kamouraska (Québec)
G0L 3J0

Téléphone : 418 492-2061
Télécopieur : 418 492-2561

Informations de fabrication

Facteur : La Cie d'Orgues Canadienne
Année de fabrication : 1927

Composition de l'instrument

Nombre de claviers : 2
61 notes (CC - c```)
30 notes (CC - f`)

Transmission

Action des claviers : Pneumatique
Sommiers :Pneumatique tubulaire
Tirage des jeux : Pneumatique
Nombre total de jeux : 9
Grand-orgue (4)

Montre
8 '
Flûte à cheminée
8 '
Prestant
4 '
Doublette
2 '
Récit (4)
(expressif)
Bourdon
8 '
Flûte
4 '
Nazard
2 2/3 '
Flûte à bec
2 '
Trémolo
 
Pédalier (1)
 
Bourdon
16'
Accouplements
 
GO/Ped
8-4
Récit/Ped
8-4
Récit/GO
16-8-4
GO
16-4 et muet
Récit
16-4 et muet
Souffleur (inactif)
 

Combinaisons et autres caractéristiques

Dimensions des buffets

Hauteur :
Largeur :
Profondeur :
Combinateur mécanique ajustable
(ajusteur non-fonctionnel).

Au pédalier :
  • Généraux : 3
  • Récit: 2
  • GO: 2
  • GO/Ped (réversible)
  • Récit/Ped (réversible)
Crescendo
1
medias/albums/IMG_7593.JPG
2
medias/albums/IMG_7594.JPG
3
medias/albums/IMG_7597.JPG
4
medias/albums/IMG_7595.JPG
5
Avis majeur . . .
medias/albums/IMG_7610.JPG
6
medias/albums/IMG_7608.JPG

L'orgue

Avant son départ de Sainte-Hélène, le curé Grondin reçoit de la fabrique la somme de 200$ pour la vente de son harmonium à la fabrique. Cet instrument sert aux cérémonies religieuses jusqu'à l'achat de l'orgue en 1927; on le vend alors à la fabrique de Mont-Carmel pour la somme de 100$.

En mai 1927, la Fabrique achète de la Compagnie d'orgues Canadiennes de Saint-Hyacinthe un orgue dont le coût atteint 4 524$. Marie-Paule Thiboutot l'utilise pour la première fois le 28 août 1927. Le dimanche soir 27 mai 1928, monseigneur Wilfrid Lebon, supérieur du Collège de Sainte-Anne, préside la cérémonie de bénédiction de cet orgue, en présence des paroissiens et d'au moins 25 prêtres. Les assistants ont le droit à tout un programme: sermon sur l'histoire de la musique religieuse et le rôle d'un orgue, salut au saint Sacrement, choeur de chant dirigé par l'abbé Charles Bourque et récital donné par Charles-Eugène Albert de Saint-François-Xavier de Rivière-du-Loup.

À la fin de 1976, des réparations majeures s'imposent pour l'orgue, le coût en apparaît prohibitif, et l'abbé Antoine Bouchard déconseille de faire des réparations trop onéreuses. D'autant plus qu'en 1975, le départ de Marie-Paule Thiboutot a laissé libre la place d'organiste et que peu de jeunes semblent intéressés à jouer sur un orgue traditionnel. On loue donc un orgue électronique puis on l'achète "quoique à regret" en 1976, pour la somme de 3 750$.

Cet orgue ne donne pas pleinement satisfaction et les importants travaux de restauration de l'église des années 1980 ramènent sur le tapis le projet de réparation de l'orgue à tuyaux. Le 26 février 1987, la Fabrique accepte une soumission pour la réparation de l'orgue au coût de 22 000$. En juillet de la même année, elle fait changer la soufflerie de l'orgue, ce qui lui coûte un 5 000$ additionnel. Quant à l'orgue électronique, il est maintenant à la chapelle au-dessus de la sacristie et est utilisé pour les pratiques de chant, pour les baptêmes et pour diverses autres célébrations.


Cet instrument ressemble beaucoup à celui de Notre-Dame-de-Liesse à Rivière-Ouelle bien que la composition sonore soit différente.

Date de l'inspection : 10 novembre 2011
Mentions légales  •  Plan du site
Tous droits réservés © 2022 - Les Amis de l'Orgue de Drummond inc.